Extérieurs

 

IMG_20200605_123320IMG_20200603_145112

Annotation 9

Neuvième volet de la série des Annotations d’un lieu, L’Annotation 9 a été réalisée au sortir de la récente période de confinement général. D’une durée initiale de 10 mn, elle est destinée à être diffusée (en boucle ou par interventions ponctuelles) sur un simple haut-parleur portatif, à différents moments de la journée, depuis les fenêtres du premier étage de l’immeuble 11 du Square du Nouveau Belleville, dans le 20e arrondissement de Paris.

Audio:  Version du 25 mai 2020, 10h30  (Prise rapprochée)

C’est une proposition basée en tout point sur le principe d’économie de moyens, par le choix du dispositif de diffusion comme par la sobriété de son contenu, et conçue pour résonner dans l’espace de cette cité dont les immeubles entourent une vaste dalle, au nord de laquelle se trouve un bosquet de conifères et d’arbustes feuillus, traversé par plusieurs familles d’oiseaux citadins: merles, moineaux, pigeons, corneilles etc.. Aux voix de ce peuple volatile se joignent celles de personnages invisibles, échappées des fenêtres alentours; le haut parleur s’immisce discrètement dans cette trame, en pointillés.

Video:  Montage d’extraits filmés en mai et juin 2020

Cette nouvelle Annotation m’a aussi permis d’étrenner la notion de « son-cadre », que je pourrais tenter de définir comme une série d’événements sonores dont la fonction est de mettre en valeur les propriétés musicales des autres éléments audibles du lieu investi. 

 


Annotation 8

Nouvelle étape du cycle des Annotations d’un lieu au parc de Belleville: l’Annotation 8,  est une pièce de musique concrète itinérante pour cinq haut parleurs mobiles dédiée à l’aire nord du Parc de Belleville, où elle a été présentée sous trois versions différentes depuis sa première sortie en décembre 2016 .

Derniére version en date  (Annotation 8.3): 10/07/2019

Photo de gauche: Quatre des cinq porteurs de sons de la version du lundi 12/06/2017  Léa Brui, Régis Renouard-Larivière, Mathias Durand, Margot Cach. Photo de droite: notre mini-système de diffusion mobile

A propos des Annotations d’un lieu


Annotation  7

IMG_3395IMG_3381

Mardi 17 décembre 2013 et mardi 4 mars 2014, reprise du projet Annotations d’un lieu au Parc de Belleville avec les Annotations 7.1 et 7.2 qui se sont cette fois déroulées en duo; deux séries d’improvisations dans la partie nord du parc avec la contrebassiste Margot Cache. Seules les trois improvisations du 4 mars ont été filmées; la troisième d’entre elles, qui a duré environ 9 minutes, est présentée ici par montage d’extraits

Video – Annotation 7.2

Margot Cache: Contrebasse – Gilles Sivilotto: Sampler, Wiimote & Numchuck
Video: Léa Brui


Annotation 6

Montag-Horl3

IMG 2551

IMG 2554

IMG 2575

Jeudi 25 octobre 2012, 11h 30 – 13h, quartier de l’Horloge, Paris. Annotation d’un lieu n°6 Performance sonore pour sampler et manette Wii. Commande des éditions Le Tripode, avec le soutien de La Muse en circuit, à l’occasion de la sortie du livre  Ode à la Ligne 29 des autobus parisiens   du poète Jacques Roubaud. Texte extrait de l’Ode.

Equipement: Macbook Pro, Wii remote & Nun chuck, ampli Roland Mobilecube. Softs: Steim Junxion v4 & NI Kontakt5


Plein air

GS-Wii1GS-Public

Video: Annotation 3.2

Dimanche 8 juillet 2012, 19-22h

Deux reprises de L‘ Annotation d’un lieu 3 , initialement dédiée à l’esplanade de la BNF, pour Plein air, concert donné avec Laurent Chambert sur la passerelle Simone de Beauvoir, située 50 mètres plus au nord, au dessus de la Seine. Aux matériaux de l’Annotation 3 se sont ajoutés quelques éléments mélodiques empruntés aux Pièces jointes (Caen, mars 2012 – violon: Guillaume Cubero), elles-mêmes dérivées de mon travail in situ dans ce même quartier. Ce concert s’est dérolé dans le cadre de l’installation permanente Le pont social

Déroulement: Deux improvisations au sampler et à la Wiimote (environ 45 minutes) données en alternance avec deux sets de Laurent Chambert


Annotation 5 – Parc de Belleville

Samedi 21/07 et dimanche 22/07/2012 – Paris, parc de Belleville, 11h-12h Deux versions de l’Annotation d’un lieu n°5, conçue pour être jouée en début de journée dans les allées du Parc de Belleville.

Vidéo: Annotation 5

Instruments: Sampler, wiimote & numchuck.


Annotation 4 – Parc de Belleville

IMG_2204

Première d’une série d’Annotations d’un lieu au Parc de Belleville; 10h,  heure à laquelle de nombreux membres des communautés asiatiques du quartier se réunissent pour leur Tai-chi-chuan matinal. Un jour, il y a quelques mois, un joueur de flûte itinérant s’était furtivement joint à eux, brève apparition d’un personnage dont j’ai tenté de réactiver la présence au cours de cette improvisation

Instruments: Sampler, manette de jeu et capteur de pression (photo)

Annotation4 (extrait)


Annotation 3

Image-7.png

Video: Annotation 3

Date et lieu de la session: Bibliothèque nationale de France, Paris  – passerelle nord, 07-07-2011 – 11h30. Durée initiale: 35 min. Video: Frédéric Martin

Matériaux sonore utilisés: martèlements et frottements sur un carreau de verre 40 x 33 cm, pages de livres, bruits de pas sur le sol de la passerelle de la BNF


Annotation 2

Image 1-copie-2

Video: Annotation 2

Date et lieu de la session: Aire sud du parc de Bercy – Paris, 13-06-2011 – 13h . Durée initiale: 25 min

Video: Léa Brui

La proximité de la BNF m’a conduit à garder certains matériaux de l‘Annotation 1 pour les utiliser dans cette session du parc de Bercy. S’y sont agglomérés d’autres échantillons, enregistrés sur place quelques semaines auparavant


Annotation d’un lieu 1

GS-BNF-11-05-11

Date et lieu de la session: Bibliothèque nationale – Paris, 11-05-2011 – 15h – escalier nord. Durée initiale: 20 min

Première étape d’un projet d’expérimentations sonores en milieu urbain, les Annotations d’un lieu  sont des pièces sonores de durées variables, semi-improvisées in situ sur palette graphique et ruban MIDI. L’ordinateur, sur lequel tourne un échantillonneur, est dissimulé dans la mallette située à proximité d’un amplificateur portatif. Les matériaux de chaque improvisation sont apparentés à ceux (sonores ou visuels) présents sur le site de la performance. Chaque intervention se fait spontanément, sans qu’aucune personne présente sur le lieu ne soit avertie de son occurence, à l’exception ici du preneur de vues, Joseph Avelmeir.